Les Normes européennes en vigueur pour les Détecteurs de Monoxyde de Carbone

Un dispositif d’alarme de monoxyde de carbone assure la sécurité, car il fournit un avertissement précoce de concentrations dangereuses de monoxyde de carbone.

La norme produit EN 50291-1:2010 & EN 50291-2:2010 détermine l’exigence de la conception, les méthodes d’essai et les performances des dispositifs d’alarme de monoxyde de carbone. Cette norme doit être respectée par tous les fabricants qui apportent des appareils sur le marché. Entre autres un dispositif d’alarme doit avoir une alarme visuelle et sonore et correspondre aux conditions suivantes :

Concentration de CO Pas d’alarme avant Alarme avant
50ppm* (0,005%) 60mn 90mn
100ppm* (0,01%) 10mn 40mn
300ppm* (0,03%) 3mn

*Parties Par Million

La norme européenne CE EN 50292 propose des conseils sur l’utilisation et l’installation des détecteurs de CO. Un détecteur de monoxyde de carbone devrait idéalement être installé dans chaque pièce où se trouve un appareil à combustion, dans chaque chambre ainsi que dans les pièces de vie habituellement occupées. Une grande différence dans l’installation à noter par rapport aux détecteurs de fumée, c’est que dans les pièces où ne se trouve pas d’appareil à combustion, le détecteur de CO s’installe à la hauteur de l’air respiré.

Le comportement du CO dans une pièce est différent de celui de la fumée

Les détecteurs de fumée réagissent beaucoup plus rapidement aux incendies d’habitation que les détecteurs de CO car la teneur en monoxyde de carbone de la fumée est encore relativement faible dans les premiers stades. Ainsi, selon la norme EN 50291-1:2010, avec une teneur en monoxyde de carbone de 100 ppm, un détecteur de CO peut se déclencher au plus tôt 10 minutes après la détection de CO.

Les technologies de détection sont différentes

La fumée monte et se diffuse sous le plafond. Par conséquent, les détecteurs de fumée doivent toujours être montés au centre du plafond. Le monoxyde de carbone, quant à lui, a environ la même densité que l’air et se répand en fonction des courants d’air dans la pièce.

Dans la pièce avec un appareil à combustion (chaudière à gaz, foyer ouvert, poêle à bois) l’air va avoir tendance à monter vers le plafond et le CO va suivre ces courants d’air chauds. Dans ce cas, l’installation d’un détecteur de CO au plafond est recommandée.

En revanche, dans les pièces sans source de chaleur à combustion, le détecteur de CO se place à la hauteur de l’air respirable – en général sur le mur entre 1 et 2 mètres du sol (des préconisations sont détaillées dans la notice d’utilisation des produits).